Souffle sur Paris et ailleurs…

La grande pyramide di Cheops in Egitto illuminata in onore alle vittime.

La grande pyramide de Cheops en Égypte  illuminée  en l’honneur des victimes.

A la suite des évènements de samedi dernier à Paris il est naturel de se sentir dépassé, non seulement pour les morts, mais parce nous avons été remis en question nos certitudes. Nous sommes préoccupés de notre sécurité, de celle de nos proches.

Il est facile alors que nos pensées s’agitent et nous voilà pris dans un tourbillon d’émotions qui nous déconnectent du coeur. Nous sommes alors la proie de réactions instinctives, primaires en oubliant ce que suggère le cœur.

Alors que faire face à ce qui est arrivé? La prière est la première réponse qui vient à l’esprit, car elle réunit l’esprit avec le cœur et nous permet d’aider malgré la distance. Mais la question se pose : comment prier vraiment, comment aller au delà de mots creux ? Comment prier pour la paix si nous ne réussissons pas à trouver des temps de paix dans nos vies ? Comment aimer vraiment, si nous ne réussissons à vivre que l’amour de nécessité, de besoin ou d’échange ? Comment parler de paix si nous ne réussisons vivre pas à la vivre avec nos proches ? Avec ceux qui vivent à côté ? Avec ceux que nous rencontrons dans le lieu de travail ?

On ne peut donner que ce qu’on a. Pour la prière c’est la même chose : nous ne pouvons offrir que ce que nous vivons vraiment dans nos vies. Pour vivre les qualités de paix et d’amour que nous souhaitons dans nos vies, nous devons les vivre comme notre propre respiration. Recevoir est comme l’inspir et parce que j’ai reçu, je peux alors expirer et offrir. Si je ne prends pas le temps d’inspirer, comment puis-je expirer ? Et comment reprendre le souffle si je n’est pas pris le temps d’expirer ? L’inspir de l’amour c’est vraiment accueillir l’autre dans notre cœur, lui donner de l’espace, comme si nous l’invitions chez nous, dans notre propre maison. L’expir de l’amour c’est toutes les attentions, les gestes d’affection, même petits, que nous offrons aux autres.

Quand la respiration de l’amour est en équilibre, alors naît spontanément la vraie prière. Lorsqu’elle est enracinée dans la vie quotidienne, elle devient une vibration si puissante qu’elle peut atteindre l’humanité entière. Alors, ce qui semblait être une simple prière devient un feu d’amour capable de changer les événements et l’avenir. Tout est alors possible parce que nous sommes en communion d’intention avec notre âme. Quel plus grand cadeau pouvons nous donner à l’humanité ?

Angela et Bernard

Ce contenu a été publié dans Articles B. Rouch. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Souffle sur Paris et ailleurs…

  1. kristina chauveaux dit :

    Super, Génial. Le seul problème, c’est que je ne connais pas l’italien. Il doit y avoir d’autres élèves comme moi à qui cela pose quelques difficultés. Y a-t’il une traduction en français de prévue ?
    Kristina. Chauveaux.

  2. Fatiha DELPLANQUE - LEBBIHI dit :

    Merci Angela et Bernard, très beau message que je ne cesse d’appliquer. Merci beaucoup, pour moi c’est une certitude. Fatiha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *